La Grèce «sauvée» par un accord in extremis avec ses créanciers (La Tribune de Genève)

topelement

«Enfin de la fumée blanche! Nous avons un accord!» C’est un officiel grec pour le moins soulagé qui a lâché la petite phrase à l’aube de ce mardi athénien, comparant le marathon de pourparlers entre la Grèce et ses créanciers… à l’interminable processus de sélection d’un nouveau pape au Vatican. Un enthousiasme que ne partage pas encore le reste de la zone euro, où l’on évoque seulement un «accord technique de principe».

Read more: