Les îles grecques touristiques sont débordées par l’afflux de migrants (La Tribune de Genève)

topelement

Samos, Lesbos, Kos… Toute l’année, le nom de ces îles grecques fait rêver les Européens: aller au soleil pour manger du poisson et boire de l’ouzo au bord de la mer… Mais à l’approche des vacances, l’image de carte postale est ternie. Car pour d’autres habitants de la planète, ces îles sont désormais la porte d’entrée en Europe.

Read more: