Sous pression, la Grèce militarise la gestion des flux migratoires (La Tribune de Genève)

topelement

Durement critiquée par d’autres membres de l’Union européenne pour sa gestion des frontières, menacée même d’être exclue de l’espace Schengen, la Grèce, le dos au mur, opte pour des mesures radicales face à l’arrivée de migrants sur ses côtes. Le gouvernement grec a en effet délégué mercredi en urgence aux autorités militaires la gestion du dossier afin d’empêcher les réfugiés de prendre la «route des Balkans».

Read more:

Κράτα το

Κράτα το