Syriza à l’épreuve de la réalité économique (La Tribune de Genève)

tselikas 3)

Une gauche radicale au pouvoir dans un pays de l’Union européenne? Certes, Syriza est issue d’une alliance regroupant sociaux-démocrates, altermondialistes, ex-marxistes ou trotskistes, mais le «radical» est désormais plus dans l’acronyme de son nom (Coalition de la gauche radicale) que dans son orientation politique et surtout économique.

Read more: