Vingt ans après Srebrenica, les plaies restent ouvertes (La Tribune de Genève)

topelement

CommémorationInstallé à Genève, l’ancien maire de la ville martyre de la guerre de Bosnie se souvient. «On nous a trahis», raconte-t-il. La prise de la ville par les forces serbes a conduit au massacre de milliers de civils.

Read more: